Loading...
Mode de vie

Comment faire face au décès d’un être proche ?

deuil

Il n’est jamais facile de se faire à l’idée d’avoir perdu un être proche, du jour au lendemain. Cela dit, le décès est un moment éprouvant et chacun le vit à sa façon. Heureusement, il existe plusieurs moyens pour faire face au décès d’un être proche.

S’impliquer dans l’organisation des obsèques

Le décès d’un être proche est souvent une épreuve à laquelle il est difficile de faire face. Il peut provoquer un traumatisme psychique, conduisant à être permanemment anxieux. Il peut aussi provoquer un état d’agitation extrême ou, au contraire, un état de sidération pouvant durer plusieurs semaines. On a alors du mal à reprendre le cours de sa vie, car on ne réalise pas encore la perte.

Alors, pour faire face à ce moment difficile, vous devez participer activement à l’organisation des obsèques. En effet, cela vous aidera à réaliser et à accepter la mort de votre proche, pour lui dire réellement adieu. D’ailleurs, de nombreux spécialistes conseillent de s’impliquer dans l’organisation des obsèques. À ce propos, rendez-vous sur le site https://www.dubois-tanier.be/ si vous cherchez un service funéraire pour l’organisation des obsèques.

Par ailleurs, pour vous remettre de la mort d’un être proche, vous pouvez écrire un petit texte sur sa vie à lire le jour de l’enterrement. Vous pouvez aussi jouer d’un instrument ou interpréter ou diffuser une chanson qui vous fait penser au défunt. Également, participez au service, s’il y a une réception organisée en honneur du défunt.

Confier sa souffrance

Il faut le reconnaître : se confier à quelqu’un quand on souffre est bénéfique. À la suite du décès d’un proche, on a besoin de se sentir accompagné pour traverser ce moment. Alors, vous pouvez parler de ce que vous ressentez à votre famille ou à votre entourage. Surtout, veillez à vous confier à une personne attentive qui peut tout entendre, sans jamais essayer de juger.

Aussi, n’hésitez pas à poser des questions à d’autres personnes proches du défunt qui le connaissaient très bien. Ce sera l’occasion d’en apprendre plus sur lui, ce qui vous fera assurément du bien. Par ailleurs, vous pouvez confier vos souffrances à un spécialiste tel qu’un psychologue par exemple. Également, cela vous aidera d’intégrer et de discuter avec un groupe de personnes endeuillées qui peuvent comprendre ce que vous vivez.

Accepter ses émotions

Face au décès d’un être proche, ce qu’on ressent est complexe et douloureux. Toutefois, pour affronter cette situation difficile, il faut se confronter à ses émotions et les accepter. Ne tentez donc pas de réprimer votre peine, essayez plutôt de la comprendre. C’est ce qui vous permettra d’avancer et d’apprendre à vivre sans le défunt. Par ailleurs, ne culpabilisez pas du décès d’un proche, car cela ne vous aidera pas à aller mieux.

Pensez plutôt à faire perdurer le lien qui existait entre le défunt et vous, en lui consacrant une journée annuellement, par exemple. Vous pouvez aussi vous rendre fréquemment sur sa tombe ou retourner sur les lieux qu’il fréquentait. Enfin, n’hésitez pas à vous occuper l’esprit en lisant ou en bricolant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *