Loading...
Spiritualité

Significations et couleurs des chasubles liturgiques de la liturgie chrétienne

On remarque toujours que le prêtre ou l’évêque qui célèbre la messe revêt un vêtement différent, notamment au niveau des couleurs, en fonction des cérémonies et des cultes religieux qu’il officie. On appelle par « chasuble », un vêtement de dessus, avec ou sans décoration, que l’on enfile par la tête. Cette tenue est censée envelopper intégralement la personne qui la porte. Cependant, ce vêtement a une fonction bien précise qui doit correspondre à l’action liturgique. En effet, son but n’est pas spécifiquement de couvrir le corps ou de couvrir du froid. Il doit permettre, aussi bien pour celui qui le porte que pour ceux qui sont venus prier, de s’imprégner entièrement dans les rituels liturgiques.

Connaître les différents temps et couleurs liturgiques ?

Pour les fleurs, on peut désigner une signification précise des couleurs. On n’offre pas une rose rouge à n’importe qui n’importe comment, par exemple. Dans le langage des fleurs, une rose rouge est symbole d’un amour ardent et absolu. De même, la signification sera différente si on choisit une rose jaune, rose, blanche, etc. C’est dans cette même lignée que nous allons comprendre les différentes couleurs liturgiques. Chaque couleur de la chasuble liturgique du prêtre véhicule également un message particulier, plus précisément celui du temps liturgique.

Ce manteau ample sans manche porte le plus souvent le symbole du Christ sur le dos. La couleur des chasubles liturgiques va varier suivant les cérémonies et les cultes religieux :

  • Le blanc : c’est la couleur de Dieu témoignant de sa pureté et de sa grandeur. Une chasuble blanche est portée lors des fêtes célébrées en la mémoire du Seigneur. Il s’agit notamment du temps Pascal et du temps de Noël.
  • Le vert : est pour les temps ordinaires. Il symbolise le calme, l’espérance et la croissance. Évoquant la nature et la création du monde, cette couleur marque le Destin qui s’achemine vers l’amour de Dieu et de sa création.
  • Le rouge : représentant la puissance du feu et de l’amour, une chasuble de couleur rouge est déployée pour célébrer le dimanche de la Passion, le DIe Natalis des Apôtres, etc. Le rouge est lié aux couleurs du sang, car il n’y a aucun amour plus grand que de donner sa vie pour ce qu’on aime.
  • Le violet : symbolise l’attente d’une rencontre avec Dieu. Il est donc réservé au temps du carême et de l’avent. Les prêtres portent aussi des chasubles violettes lors des funérailles.
  • Le rose : marque l’impatience pour les fêtes et la douceur. La chasuble rose est seulement utilisée deux fois par an : le dimanche de Gaudete (comme une sorte de pause au milieu de l’avent et une anticipation de la joie de Noël) et le dimanche de Lætare (quatrième dimanche de Carême).
  • Le noir : est pour le deuil.
  • L’or : est utilisé en remplacement des chasubles blanches.

Où acheter des chasubles liturgiques ?

Les chasubles liturgiques ne sont pas faciles à dénicher d’autant plus qu’elles présentent des caractéristiques qui leur sont propres et qui méritent une attention particulière. Trouver un magasin spécialisé relève d’un vrai parcours du combattant. Heureusement qu’il existe désormais des boutiques en ligne spécialisées dans la commercialisation de produits religieux et de vêtements liturgiques, comme sacristio.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *